Business concept growth success process,

À propos du coaching

"Pour s'élever, il faut d'abord descendre en soi".

                                                                Voltaire

LE COACHING: UNE PRATIQUE MAL PERÇUE

Bien que le mot « coaching » soit bien connu du grand public, la multiplicité des définitions que l’on peut trouver de la profession porte légitimement à confusion.

Le mot est très médiatisé et renvoie tantôt à l'image de la personne qui a « réussi » et qui prodigue des conseils pertinents, tantôt à celle du motivateur qui vous incite à « dépasser vos limites », ou encore à d'autres représentations subjectives.

Le plus souvent pour les non-initiés, le coaching évoque l’accompagnement de sportifs de haut niveau par un professionnel, dont l’objectif est de développer le potentiel de ses champions et de définir une stratégie conduisant à la victoire.

On entend ce mot partout : coaching de vie, coaching sportif, coaching de couple, coaching professionnel. Non seulement le concept semble pouvoir s'appliquer à tous les domaines, mais il semblerait que cela soit à la fois un métier, un état d’esprit, une culture.

Puisque le mot coaching évoque tant de choses à la fois, il est compréhensible que la profession de coach, telle qu’elle se pratique en occident en entreprise, soit mal perçue.

Voici quelques éclairages pour s’y retrouver:

Wooden cubes with question marks on grey
 
DÉFINITION DU COACHING

 

Au même titre que le conseil, la formation, le mentorat ou le tutorat, le coaching fait partie des métiers d’accompagnement qui sont exercés en entreprise. Il se distingue des autres professions par son intention, son processus et aussi par son caractère récent, puisqu’il a été introduit en France dans les années 80 par Vincent Lehnardt.

Tout le monde peut se prétendre coach et c'est pour cette raison que la profession s'est structurée ces vingt dernières années. Désormais les principales fédérations de coachs (ICF, SCF, EMCC) proposent des définitions qui se rejoignent et référencent, en accord avec les fédérations professionnelles, les compétences précises qui sont attendues d'un coach.

Voici une définition générale du coaching proposée par Vincent Lehnardt :

"Le coaching est une aide apportée dans un accompagnement d'une personne ou d'une (ou plusieurs) équipe(s), dans une situation personnelle ou professionnelle et qui consiste à aider cette personne ou cette équipe, à trouver des solutions à ses problèmes ou à sa situation, ceci dans une perspective de développement global et durable."

 

 
 
LES AUTRES MÉTIERS DE LA RELATION D'AIDE

 

Ce qui distingue le coaching des autres métiers de la relation d’aide que l'on trouve en entreprise réside principalement dans le caractère endogène – i.e. qui vient de l’intérieur – des changements qui résultent de la démarche d’accompagnement.

En coaching, c’est le client – qu’il soit un individu ou une équipe – qui élabore lui-même ses propres solutions avec l’aide du coach. Elles ne lui ont pas été prescrites ou enseignées, elles ont été découvertes "de l'intérieur".

L’approche du coaching s’inspire la maïeutique de Socrate qui consiste à « faire accoucher les esprits » et qui considère que les  personnes qu’on interroge, pourvu qu’on les interroge bien, trouvent d’elles-mêmes les bonnes réponses.

Le coaching repose sur l’idée que la personne – ou  l’équipe – qui est accompagnée « sait », qu’elle est experte sur elle-même, peut changer et devenir actrice de son changement.

Les autres métiers de la relation d’aide que l’on retrouve en entreprise ont des approches différentes: les changements qui en résultent prennent principalement leur source à l’extérieur – ils sont exogènes – les solutions sont prescrites ou résultent d'un enseignement:

Le conseil

Dans le conseil c’est un tiers externe, expert d’un domaine, qui propose une solution à une problématique qu’on lui soumet, sans nécessairement se soucier de laisser son client l’élaborer ou la co-élaborer avec lui.

Le mentorat

Le mentorat, bien que se rapprochant du coaching, consiste à guider par « modélisation »: une personne expérimentée 

– le mentor – fournit des conseils, partage son vécu, ses expériences et est l’exemple à suivre.

La formation

​La formation, quelles qu’en soient les modalités, consiste en un processus de transmission de savoirs ou d’expériences venant de tiers externes.

Le tutorat

Le tutorat consiste à faire acquérir des savoirs professionnels par le biais du tuteur qui est la référence pour l’apprenant.

Frontière entre le coaching et la thérapie

En thérapie, l'attention est portée sur le passé. Dans ce travail, l'histoire personnelle et familiale, l'inconscient, les émotions sont explorés, avec l'intention de diminuer des souffrances du passé, d'anciens problèmes ou bien de soigner des traumatismes consécutifs à des expériences douloureuses.

Le coaching prend quant à lui en considération le présent du coaché, avec l'intention de l'aider à construire son avenir et son projet professionnel. Bien que le coach aide son client à prendre conscience de ses forces et de ses faiblesses et à mieux gérer ses émotions, il ne va pas chercher à guérir les blessures passées de son client. Le coach n'est pas un thérapeute.

ALLONS UN PEU PLUS LOIN

 

La définition du coaching nous indique que le coaching "Aide une personne ou une équipe à trouver ses propres solutions".

Cette définition permet de distinguer clairement le coaching du conseil.

Néanmoins comment aide-t-il son client à élaborer ses propres solutions?

 

Un élément de réponse peut être donné par un examen de « l'équation de la performance » :

Performance = Potentiel – interférences

 

L'atteinte de la performance passe par le développement du potentiel et la réduction des interférences.

 

Tous les métiers d’accompagnement en entreprise contribuent à l’un ou l’autre, mais le coaching a pour spécificité de se concentrer aussi sur les processus « internes » du client. Et les interférences « internes » sont le plus souvent bien plus difficiles à surmonter que les obstacles « externes ».

L’intention du coach est d’offrir – au travers de sa relation avec son client – un espace-temps dans lequel ce dernier pourra prendre du recul et questionner sa représentation "interne"de sa problématique.

Le coach aide son client à prendre conscience du caractère subjectif de sa représentation de sa propre réalité, afin qu’il puisse lui-même identifier les obstacles qu’elle créée dans l’atteinte de ses objectifs.

Nous sommes en effet tous soumis à des biais de représentation, ou biais cognitifs, qui nous trompent dans nos certitudes que nous pouvons avoir sur le monde qui nous entoure et sur nous-mêmes. Persuadés de détenir la vérité sur nous-mêmes, les autres et le monde, nos représentations sont pourtant le fruit de nos valeurs et de nos croyances, dans lesquelles se mêlent émotions et pensées issues de notre histoire.

En aidant son client à découvrir et à prendre conscience de son propre cadre de référence, le coach lui offre la possibilité de s'ouvrir à d'autres représentations.

La démarche du coaching permet ainsi à la personne accompagnée d’envisager son problème et sa relation à son problème différemment, ce dernier pourra ainsi se repositionner et lever les entraves à l’élaboration de ses propres solutions.

 
Besoin de plus d'infos ? Contactez nous

Si vous avez besoin d'assistance, n'hésitez pas à nous contacter.